Centre de Recherches humanistes

La Fondation Thiers – Centre de Recherches humanistes fut créée en 1893 par Mademoiselle Dosne et placée sous le haut patronage de l’Institut de France. Elle a pour objet de donner à des chercheurs dans le domaine des sciences humaines et sociales, les moyens de poursuivre leurs travaux pendant un an (Boursiers) selon certaines conditions (conditions Boursiers)

Notre histoire

La Fondation Thiers a été créée en 1893 grâce à une donation consentie par Mlle Félicie Dosne, belle-sœur de Thiers, à l’Institut de France. Le projet trouvait ses racines profondes dans la volonté de bien des républicains conservateurs de l’époque, qui étaient les héritiers politiques de Thiers, de faciliter la restauration intellectuelle et morale de la France après la défaite de 1870-1871, en favorisant le développement des hautes études dans un pays dépassé dans ce domaine par l’Allemagne. Il rejoignait la réforme des études universitaires engagée depuis les années 1880. Il faisait partie des dernières volontés de la veuve de Thiers, exprimées avant sa mort en 1880. Une note du 6 avril 1882 que Félicie Dosne signa avec Auguste Mignet, historien qui faisait partie du groupe qui avait entouré Adolphe Thiers lors de ses travaux sur la Révolution et l’Empire, proposait que l’établissement envisagé soit réservé à « des jeunes gens déjà distingués par leur savoir et leur esprit » et que le champ disciplinaire couvert s’étende des « hautes sciences » à la « philosophie » et à l »histoire ».
Diverses consultations conduiront à la mise au point définitive, entérinée par le premier Conseil d’administration, réuni en juin 1892.

Par un acte en date du 17 décembre de cette même année, Mademoiselle Dosne faisait don à la Fondation Thiers, bientôt reconnue d’utilité publique, d’une maison, rond-point Bugeaud, aujourd’hui place Adenauer, édifiée à cette fin par Alfred Aldrophe. Cet architecte était celui qui, vingt ans plus tôt, avait été chargé de reconstruire, aux frais de la Nation, l’hôtel de Thiers place Saint-Georges, incendié sous la Commune. À cet immeuble imposant, la donation de 1892 ajoutait la partie « classique » de la bibliothèque de Thiers, cartes et gravures comprises, et le capital supposé à cette époque nécessaire et suffisant au fonctionnement journalier du projet.
En effet, sans autre aide que la tutelle bienveillante, mais sans contribution financière, des cinq Académies, il s’agissait d’héberger et d’assurer largement le quotidien de quinze « pensionnaires », choisis par le Conseil d’administration sur dossier de candidature pour une durée maximale de trois ans, à raison d’un recrutement annuel par tiers. Toutes les disciplines des facultés de l’époque – Droit, Lettres, Médecine et Pharmacie, Sciences – étaient représentées. Avaient en effet le droit de présenter leur candidature, jusqu’à l’âge limite de vingt-six ans, les titulaires d’un doctorat en droit ou en médecine, d’une agrégation de lettres ou de sciences, ou d’un titre équivalent.
Bien entendu, la Fondation Thiers a subi d’importantes transformations au cours de son existence, même si le principe de base, le recrutement annuel de cinq Pensionnaires nommés pour trois ans afin de pouvoir se consacrer entièrement à leurs recherches dans des conditions confortables, s’est maintenu jusqu’à une date récente. Tout d’abord, très vite les disciplines littéraires ont dominé le recrutement, les Pensionnaires scientifiques ou juristes disparaissant complètement dans les années 1960. D’autre part à partir de 1987 la Fondation a recruté chaque année des Boursiers, dix puis sept, pour un an, également dans les disciplines littéraires, afin de leur permettre d’avancer dans de bonnes conditions la rédaction de leur thèse.
Mais les principaux changements sont venus de l’affaiblissement des ressources de la Fondation, dont les avoirs ont été sérieusement érodés par deux guerres mondiales, et la perte de valeur du franc. Après 1945 la Fondation se rétablit difficilement, mais n’est plus en mesure d’assurer le traitement des Pensionnaires. À partir de 1946 ceux-ci sont donc rattachés au CNRS, et sont rétribués directement par lui depuis 1950.

Les rapports entre le CNRS et l’Institut ont été formalisés par la convention cadre conclue entre les deux organismes le 14 mars 2008, renouvelée le 11 avril 2012. Les recrutements des Pensionnaires, dans le domaine des disciplines relevant des sciences de l’homme et de la société, étaient effectués par une commission paritaire, comprenant les dix membres de la commission de la Fondation, et dix membres nommés par le CNRS. Les Pensionnaires de la Fondation Thiers jouissent du statut de chargés de recherche au CNRS pour trois ans. 

Cette convention n’a pas été renouvelée à son échéance en 2016 et le recrutement des Pensionnaires est suspendu depuis cette date. Quant aux Bourses, elles continuent à être versées par l’Institut de France et relèvent uniquement de lui.

L'Édito

Je mesure combien notre mission est cruciale et singulière. Nous ne nous prenons pas pour une institution inclassable ou supérieure, une tour d’ivoire jouissant d’un statut que d’aucuns jugent démodé.


Nous formons, dans nos spécificités, un lieu ouvert où peuvent s’exercer librement les travaux scientifiques, littéraires et artistiques, au service de tous.

C’est en cela que nous sommes une institution républicaine. C’est en cela que la France montre, en nous plaçant sous la protection du chef de l’État, qu’elle est fidèle à elle-même : une grande nation qui garantit la liberté de pensée, de création et de recherche, en dehors des querelles partisanes. Nous voulons scrupuleusement honorer cette confiance que la France nous a accordée.

Tel est bien notre engagement fondateur, celui que Boissy d’Anglas formula dans son discours – certes emphatique mais visionnaire – à la Convention nationale, le 23 juin 1795 : « Nous proposons de créer un Institut national [qui] honore non seulement la France seule, mais l’humanité toute entière, en l’étonnant par le spectacle de sa puissance et le développement de sa force. »

Toutes les conditions sont reunies pour poursuivre et reussir ce projet magnifique, grace a la volonte partagee et a la salutaire concorde de nos six entites (Academies et Institut).

À ma place, désormais, j’y concourrai de toute mon énergie, habité par la conviction que la culture et le savoir font prospérer l’unité, la force et la grandeur d’une nation.

Je mesure combien notre mission est cruciale et singulière. Nous ne nous prenons pas pour une institution inclassable ou supérieure, une tour d’ivoire jouissant d’un statut que d’aucuns jugent démodé.
Nous formons, dans nos spécificités, un lieu ouvert où peuvent s’exercer librement les travaux scientifiques, littéraires et artistiques, au service de tous. C’est en cela que nous sommes une institution républicaine. C’est en cela que la France montre, en nous plaçant sous la protection du chef de l’État, qu’elle est fidèle à elle-même : une grande nation qui garantit la liberté de pensée, de création et de recherche, en dehors des querelles partisanes. Nous voulons scrupuleusement honorer cette confiance que la France nous a accordée. Tel est bien notre engagement fondateur, celui que Boissy d’Anglas formula dans son discours – certes emphatique mais visionnaire – à la Convention nationale, le 23 juin 1795 : « Nous proposons de créer un Institut national [qui] honore non seulement la France seule, mais l’humanité toute entière, en l’étonnant par le spectacle de sa puissance et le développement de sa force. »

Xavier Darcos, chancelier de
l’Institut de France 

Lorem ipsum dolor sit amet. Aenean commodo  dolor. Aenean massa. Cum sociis natoque penatibus and magnis dis parturient montes, nascetur ridiculus mus.

Donec quam felis, ultricies nec, pellentesque eu, pretium quis, sem.Lorem ipsum dolor sit amet,  Cum sociis natoque penatibus and magnis dis parturient montes.

L'ACADÉMIE FRANÇAISE
L'ACADÉMIE DES BEAUX ARTS
L'ACADÉMIE DES SCIENCES

Les directeurs de la Fondation

  • Barthélémy HAREAU (de 1893 à 1896), Membre de l’Académie des inscriptions et belles-lettres
  • Jules GIRARD (de 1896 à 1902), Membre de l’Académie des inscriptions et belles-lettres
  • Emile BOUTROUX (de 1902 à 1921), Membre de l’Académie des sciences morales et politiques
  • Alfred REBELLIAU (de 1921 à 1934), Membre de l’Académie des sciences morales et politiques
  • Aimé PUECH (de 1934 à 1940), Membre de l’Académie des inscriptions et belles-lettres
  • Paul MAZON (de 1940 à 1955), Membre de l’Académie des inscriptions et belles-lettres
  • Georges DAVY (de 1955 à 1975), Membre de l’Académie des sciences morales et politiques
  • Robert FLACELIÈRE (de 1975 à 1978), Membre de l’Académie des inscriptions et belles-lettres
  • Pierre COURCELLE (de 1978 à 1980), Membre de l’Académie des inscriptions et belles-lettres
  • Raymond POLIN (de 1980 à 2001), Membre de l’Académie des sciences morales et politiques
  • Philippe CONTAMINE (de 2001 à 2010), Membre de l’Académie des inscriptions et belles-lettres
  • Georges-Henri SOUTOU (de 2010 à 2016), Membre de l’Académie des sciences morales et politiques
  • Jacques VERGER (de 2016 à ce jour), Membre de l’Académie des inscriptions et belles-lettres

En 1893, Mademoiselle Félicie Dosne créa la Fondation Thiers qu’elle installa dans un hôtel qu’elle possédait rond-point Bugeaud, dans le seizième arrondissement de Paris, et qu’elle plaça sous le haut patronage de l’Institut de France. La Fondation Thiers était à l’origine destinée à héberger quinze « pensionnaires », c’est-à-dire quinze jeunes savants qui pouvaient se consacrer librement à leurs recherches pendant trois ans ; cette initiative est à situer dans le contexte de la fin du XIXe siècle, très favorable en France au développement de l’enseignement supérieur et de la science.
En 1984, la Fondation Thiers fut placée sous l’administration directe de l’Institut et rapatriée quai de Conti. Elle prit le nom de Fondation Thiers – Centre de recherches humanistes. Aux pensionnaires vinrent s’ajouter des boursiers recrutés pour un an afin d’achever la préparation de leur doctorat dans le domaine des sciences humaines et sociales. En 2009, le Centre de recherches humanistes fut transféré dans l’Hôtel Dosne-Thiers place Saint-Georges. Il est désormais intégré à la Fondation Dosne –Thiers et continue à accueillir un certain nombre de boursiers qui y achèvent leur thèse et y organisent des rencontres scientifiques. Le Directeur en est actuellement Monsieur Jacques Verger, membre de l’Académie des inscriptions et belles-lettres.

Les membres de la commission du Centre de Recherches humanistes

INSTITUT DE FRANCE 2020-2021 – Commission de la Fondation Thiers

  • Monsieur Jacques VERGER, Membre de l’Institut (Académie des inscriptions et belles-lettres), Directeur de la Fondation et Président de la Commission
  • Madame Marianne BASTID-BRUGUIÈRE, Membre de l’Institut (Académie des sciences morales et politiques), Vice-Président de la Fondation
  • Monsieur Daniel ANDLER, Membre de l’Institut (Académie des sciences morales et politiques)
  • Monsieur Pierre BRUNEL, Membre de l’Institut (Académie des sciences morales et politiques)
  • Monsieur François DÉROCHE, Membre de l’Institut (Académie des inscriptions et belles-lettres)
  • Monsieur Henri-Paul FRANCFORT, Membre de l’Institut (Académie des inscriptions et belles-lettres)
  • Monsieur Jacques JOUANNA, Membre de l’Institut (Académie des inscriptions et belles-lettres)
  • Monsieur Yves QUÉRÉ, Membre de l’Institut (Académie des sciences)
  • Monsieur John SCHEID, Membre de l’Institut (Académie des inscriptions et belles-lettres)
  • Monsieur Georges-Henri SOUTOU, Membre de l’Institut (Académie des sciences morales et politiques)
bâtiment dosne thiers place saint-georges

L'hôtel particulier du quartier de la Nouvelle-Athènes abrite aujourd’hui la Fondation Dosne­-Thiers, la bibliothèque Thiers, et le Centre de recherches humanistes.

Les Boursiers depuis 1893

  • BOUDET Jean-Patrice
  • CESARI Laurent
  • FAIVRE-DUPAIGRE Anne
  • GOYET née BRESSAND Florence
  • JAMY Catherine
  • MAURIAC Nathalie
  • PUECH Michel
  • WEIL François
  •  
  • BOIVIN Jeanne-Marie
  • BRUNET François
  • HOCHMANN Michel
  • OUDOT Estelle
  • PACHERIE Elisabeth
  • QUILLET née TARDAN Chantal
  • RINUY Paul-Louis
  • WIEVIORKA Olivier
  •  
  • DENIS née DELINDA Delphine
  • DUTOUR Thierry
  • GARRIGUES Jean
  • LEVY Anne
  • MOINDROT Isabelle
  • OUDOT Estelle
  • QUILLET née TARDAN Chantal
  • THIERRY née BUHRER Geneviève
  • TOUSSAINT Stéphane
  • WIEVIORKA Olivier
  • ALCOLOUMBRE Thierry
  • APPRILL née DORIER Elisabeth
  • BOUDON née MILLOT Véronique
  • HAN Hélène
  • LEYGONIE née SENIK Claudia
  • MINARD Philippe      
  •  
  • ALCOLOUMBRE Thierry
  • BOUDON née MILLOT Véronique
  • BROCHET née MARTIEL Bernadette
  • COQUERY Natacha
  • FRADET Hervé
  • GASNIER Thierry
  • LEYGONIE  née SENIK Claudia
  • LIMARE Frédéric
  • MAGDELAINE Caroline
  • MICHEL Nicolas       
  • CHEVROLET Claire
  • FRADET Hervé
  • GASNIER Thierry
  • GHEDIRA née GELY Véronique
  • GROSOS Philippe
  • JAFFRO Laurent
  • JOBERT Barthélemy
  • KAWA Catherine
  • PELLISSIER née MARTIN Catherine
  • SOLCHANY Jean                
  • GOROCHOV Nathalie
  • JAFFRO née LESNE Emmanuelle
  • JOBERT Barthélemy
  • LASSEGUE Jean
  • LEYGONIE Antoine
  • MINON Sophie
  • MURACCIOLE Jean-François
  • PIAU née ROUX Sophie
  • SOLCHANY Jean
  • WATERLOT Ghislain            
  • AGLAN Alya
  • COEURE Sophie
  • COLAS Damien
  • GOROCHOV Nathalie
  • GUILLARME Bertrand
  • HERMETET Anne-Rachel
  • NORDMANN Jean-François
  • PARIENTE Isabelle
  • PIAU née ROUX Sophie
  • SCHMID Charlotte
  • BROC Catherine
  • COURTOIS née BOURGEOIS Muriel
  • HUGON Anne
  • KAHN Jean
  • LABRUSSE Anna
  • LAURENT Natacha
  • LEYGONIE Antoine
  • N’DIAYE Papa
  • PARIENTE Isabelle
  • SAIGNES née FIALKIEWICZ Anna
  • AGLAN Alya
  • GUION Béatrice
  • KOCH Isabelle
  • LEPAN Géraldine
  • LEVELEUX Corinne
  • MEILLASSOUX Quentin
  • MOINEREAU Laurence
  • RENAULT Laurence
  • SCHLENKER Philippe
  • TALLON née RELTGEN Anne  
  • BALANSARD Anne
  • BUBENICEK Michelle
  • BUTTERLIN Pascal
  • CALORI François
  • DUFLO Esther
  • HELMREICH Christian
  • LOJKINE Boris
  • RENAULT Laurence
  • RUEFF Martin
  • SAGLIO Marie-Caroline
  • AMAR  née PEREZ Béatrice
  • AUBRY Gwenaëlle
  • BIZIOU Michael
  • LA VAISSIERE née MENASSEYRE Anne-Sophie de
  • DEVILLAIRS Laurence
  • GARIBAL Marine
  • GELEZEAU Valérie
  • HUSSON Edouard
  • LEFEBVRE David
  • LOJKINE Boris
  • AEBISCHER  née CLERET Nathalie
  • AMAR née PEREZ Béatrice
  • AUDIER Serge
  • CASSOU-NOGUES Pierre
  • LA VAISSIERE Etienne de
  • LE BLANC Claudine
  • LE MOIGNE Philippe
  • LE QUAN Maï
  • MOUZE Létitia
  • POUEY-MOUNOU Anne-Pascale
  • AMAR  née PEREZ Béatrice
  • BOUDIGNON Christian
  • BOUTON née TOUBOULIC Anne
  • BOUVIER Béatrice
  • GERVAT née TRAN Yen Maï
  • LOMBEZ Christine
  • NICHANIAN Mikaël
  • SPECTOR Céline
  • STEPHENS née KERLAN Anne
  • XIFARAS Mikhaïl
  • AUDIER Serge
  • AVEZOU Laurent
  • CUCHET Guillaume
  • FIGUEIREDO Yves
  • GRUET Brice
  • HUCHETTE Jocelyn
  • LEVILLAIN Charles-Edouard
  • MAISONNEUVE Sophie
  • MORANA née CORBEL Cécile
  • TIN Georges-Louis
  • VILLELA-PETIT Inès
  • BERTHEZENE Clarisse
  • CASTEIGT Julie
  • CHAMPS Emmanuelle de
  • COULOMBEAU Charlotte
  • FERRAN Florence
  • FIGUEIREDO Yves
  • KARILA-COHEN Pierre
  • MACE Marielle
  • METZGER-RAMBACH Anne-Laure
  • PICON Martine
    • BEFFA Karol
    • FRANCOIS-DENEVE Corinne
    • GAILLET Florence
    • GOEKEN Johann
    • GRANDJEAN Antoine
    • LAVAGNE d’ORTIGUE Pauline
    • LEFORT Catherine
    • ROUSSEAU Nathalie
    • SERE Bénédicte
    • SULLEROT Vincent

     

  • ANGOTTI Claire
  • BOUDJAABA Fabrice
  • DEBAENE Vincent
  • DEKEUWER Catherine
  • GARCIER Romain
  • GAY Jean-Pascal
  • GIL Marie
  • MARROU Elise
  • PRIOUX Evelyne
  • SUSPENE Arnaud
  • ALCOLOUMBRE Thierry
  • APPRILL née DORIER Elisabeth
  • BOUDON née MILLOT Véronique
  • HAN Hélène
  • LEYGONIE née SENIK Claudia
  • MINARD Philippe      
  •  
  • BADIOU Claire
  • FROMENT Jean-Baptiste de
  • HAGE Julien
  • LEIBOVICI Franck
  • LEVY Mélina
  • MARZOLF Hedwig
  • PONSARD Régis
  • PUTOIS Olivier
  • REGENT Anne
  • WANLIN Nicolas
  • BARRAL-BARON Marie
  • BERBESSOU BROUSTET Bénédicte
  • BONICCO Céline
  • BURGAUD Stéphanie
  • CHAMAYOU Grégoire
  • CICCOLINI Laetitia
  • DURU Audrey
  • ROBIN Emilia
  • THEBERT Angélique
  • VOGEL Dominique
  • BERTHON Guillaume
  • COHEN Mathilde
  • FERRACCI Elsa
  • GAYRAUD Agnès
  • LE BLAND Judith
  • LIGNEREUX Cécile
  • MULLER-SOLIGNAT Anne-Valérie
  • QUINON Manuel
  • RENAUT Delphine
  • SANTAMARIA Jean-Baptiste        
  • ANDRAULT Raphaële
  • BACH Laurent
  • BENBABAALI Dalal
  • CHOTTIN Marion
  • ETTER Anne-Julie
  • GIBOUX Audrey
  • LEMAIGRE-GAFFIER Pauline
  • RAVETON Chirine
  • RIBREAU Mickaël
  • VILLEVIEILLE Laurent
  • BUCHARLES Igor
  • GENDREL Bernard
  • LAYET Clément
  • MARTIN Virginie
  • PAVY Elise
  • PEDEFLOUS Olivier
  • PERRIN Christophe
  • PLACIAL Claire
  • ROHMER Jérôme
  • ROUBET Anne    
  • ARNAUD Aurore
  • AZOULAI Juliette
  • BRETECHE Marion
  • CALVET-MARCADE Gaëlle
  • CHILLET Clément
  • DEBROSSE Anne
  • MICALLEF Fabrice
  • MONNET Eric
  • REBEILLE-BORGELLA Marie
  • VOELTZEL Nicolas       
  • DESCOTES Pierre
  • EHRSAM Raphaël
  • LEVI Ide
  • LACROIX Annick
  • MENINI Romain
  • MESSAGE Vincent
  • POULET Françoise
  • SEBBAN Joël
  • THOMAS François
  • TRACOL-HUYNH Isabelle
  • ALBERT Anaïs
  • CARENCO Céline
  • DOSQUET Emilie
  • DUBOIS Mélanie
  • JECKER Mélanie
  • LE GUENNEC Marie-Adeline
  • NICOLAS Paola
  • PIAZZA Elisabeth
  • RENAULT Rachel
  • SARRAZANAS Clément
  • AEBISCHER  née CLERET Nathalie
  • AMAR née PEREZ Béatrice
  • AUDIER Serge
  • CASSOU-NOGUES Pierre
  • LA VAISSIERE Etienne de
  • LE BLANC Claudine
  • LE MOIGNE Philippe
  • LE QUAN Maï
  • MOUZE Létitia
  • POUEY-MOUNOU Anne-Pascale
  • BREMOND Mathilde
  • GYSEMBERGH Victor
  • MESMIN Arthur
  • PELOUX Fernand
  • RELATS MONSERRAT Félix
  • RIVAULT Antoine
  • SCHRIMPF Albane
  • EMION Maxime
  • LARUELLE Chloé
  • LENORMAND Paul
  • MARTINE Tristan
  • PULICE Aurélien
  • ROSKILLY Jack
  • SCHOTT Sonia
    • ARIOLI Emmanuele
    • BOUDIER Mathilde
    • CARUEL Marie-Sophie
    • DANEZAN Mérédith
    • DESMOULIERE Rémi
    • GARNCARZYK Dimitri
    • ZAPPI Lola Manon
    • D’ANDLAU Jean
    • BEAUSEROY Jacques
    • BIANCHI Nicolas
    • CASTIGLIONE Julia
    • COLLARD Clément
    • DEGUIN Yohann
    • GUTKIN-GUINFOLLEAU Pierre-Alban
  • BADY Clément
  • BINOIS Grégoire
  • BOONS Hélène
  • LATA Marion
  • LE BRAS Anatole
  • LORIEUX Tiphaine
  • PELISSIE DU RAUSAS Amicie
  • BOCHOLIER Julien
  • CASTANIE Simon
  • CROQ Alice
  • HADJ-AHMED Lydia
  • LEUZY Mélissa
  • PREVOST Mathilde
  • ROGER-LACAN Baptiste

Les pensionnaires depuis 1893

  • AUDE Édouard
  • BRUNHES Jean (Académie des sciences morales et politiques)
  • GLARD Isidore
  • GUERLIN DE GUER Charles
  • RUYSSEN Théodore
  • CHAMPAGNE de LABRIOLLE Pierre
  • DROUIN Marcel
  • LABRIOLLE Pierre de (Académie des inscriptions et belles-lettres)
  • PETIT Pierre
    SIMIAND François
  • SPENLÉ Édouard
  • THOMAS Louis
  • BARTHÉLÉMY Joseph (Académie des sciences morales et politiques)
  • DUFOURCQ Albert
  • ENOCH Maurice
  • MISIER Auguste
  • ROQUES Mario (Académie des inscriptions et belles-lettres)
  • TREFFEL Georges
  • BAHON Carle
  • BOYER Maurice
  • BURNET Étienne
  • LE NORMANT René
  • LEROUX Pierre
  • OLIVE Emmanuel
  • AMIOT Fernand
  • EYMIN Alexandre
  • MANTOUX Paul
  • MATHIEZ Albert
  • ARREN Jules
  • BABUT Ernest
  • BÉNARD Henri
  • BENOIST-HANAPPIER Louis
  • CAHEN Raymond
  • GIFFARD André
  • GIRARDIN Paul
  •  
  • BLONDEL Charles
  • CAZAMIAN Louis
  • CHEVALIER Jules
  • CONARD Pierre
  • ENJALRAN Louis
  • GUYOT Raymond
  • MONTEL Paul (Académie des sciences)
  • BLOCH Léon
  • MARCH François
  • PATRY Henry
  • BAILLY Auguste
  • DESOUCHES Marcel
  • FEBVRE Lucien (Académie des sciences morales et politiques)
  • SENN Félix
  • SION Jules
  • WALLON Henri
  •  
  • CÉBY Jules
  • EBERSOLT Jean
  • KOSZUL André
  • NOUAILLAC Joseph-Émile
  • OLIVIER-MARTIN François (Académie des inscriptions et belles-lettres)
  • TERRACHER Adolphe
  • CHEVALIER Jacques
  • MONDAIN-MONVAL
  • Jean RÉAU Louis (Académie des beaux-arts)
  • RENAUDET Augustin
  • VILLEY-DESMESERETS Pierre
  • DENJOY Arnaud (Académie des sciences)
  • DUFUMIER Henri
  • LETACONNOUX Joseph
  • MUSSET René
  • RITTER Georges
  • BARTHÉLÉMY Joseph (Académie des sciences morales et politiques)
  • DUFOURCQ Albert
  • ENOCH Maurice
  • MISIER Auguste
  • ROQUES Mario (Académie des inscriptions et belles-lettres)
  • TREFFEL Georges
  • BESCH Émile
  • GRANET Marcel
  • LEROUX Emmanuel
  • LOTE René
  • LOUBERS Henri
  • ALLINE Henri
  • BLOCH Marc
  • DAVY Georges (Académie des sciences morales et politiques)
  • GÉBELIN François
  • LACOSTE Georges de
  •  
  • DOUCET Roger
  • DUCROS Jean
  • LAPORTE Jean
  • MILLIOT Louis
  • PONS Émile
  • COTTY Gaston
  • FRANCOIS-PONCET André (Académie française, Académie des sciences morales et politiques)
  • MARGAILLAN Louis
  • PASCAL Jules
  • WAHL Jean
  •  
  • BOUVIER Émile
  • CARRÉ Jean-Marie
  • DRUON Jean
  • PERRIN Charles-Edmond (Académie des inscriptions et belles-lettres)
  • RIGAUD Louis
  •  
  • CHEFFAUD Paul
  • GAZIN Henri
  • ROULLEAU Gabriel
  • SIMÉON Georges
  • VIGIER Jean
  • BORRELL Philippe
  • BRÉSARD Paul
  • DONCKER Henri
  • FAUGÈRE Ernest
  • GANEM André
  • HUISMAN Georges
  • ARREN Jules
  • BABUT Ernest
  • BÉNARD Henri
  • BENOIST-HANAPPIER Louis
  • CAHEN Raymond
  • GIFFARD André
  • GIRARDIN Paul
  •  
  • BATAILLON Lionel
  • CARCASSONNE Élie
  • GIRAUD Émile
  • PLASSARD Jean
  • PRULHIÈRE Camille
  • CARRÈRE Jean
  • COT Pierre
  • DEFFONTAINES Pierre
  • DOTTIN Paul
  • GARRIC Robert (Académie des sciences morales et politiques)
  • PERREUX Gabriel
  • BOYER Georges
  • DION Roger
  • GOUHIER Henri (Académie française, Académie des sciences morales et politiques)
  • NOËL Marc
  • SANNIÉ Charles
  • COUDERC Paul
  • HAURIOU André
  • JASINSKI René
  • LE GUYON Robert
  • MARTEL Antoine
  • AYMARD André
  • JOURDA Pierre
  • LEPOINTE Gabriel
  • MORAND Max
  • POIRIER René (Académie des sciences morales et politiques)
  • WALINE Marcel (Académie des sciences morales et politiques)
  • BOULAN Jean
  • ESTÈVE Jacques
  • GUITTON Jean (Académie française, Académie des sciences morales et politiques)
  • JAUFFRET Alfred
  • LOB Marcel
  • MOREAU-REIBEL Jean
  •  
  • BARTHÉLÉMY Joseph (Académie des sciences morales et politiques)
  • DUFOURCQ Albert
  • ENOCH Maurice
  • MISIER Auguste
  • ROQUES Mario (Académie des inscriptions et belles-lettres)
  • TREFFEL Georges
  • HERVÉ Roger
  • JOLY René
  • LEDUC Gaston (Académie des sciences morales et politiques)
  • LEVET Albert
  • PINTARD René
  • POIROT André
  •  
  • DELÉAGE André
  • GUYON Bernard
  • PÉGUY Pierre
  • VIEILLEFOND Jean
  • VIGNAUX Dominique-Paul
  • BAILLOU Jean
  • BLONDEAU Ange
  • LABAT René (Académie des inscriptions et belles-lettres)
  • PONCIN Henri
  • VAUDET Georges-Paul
  • COTTY Gaston
  • FRANCOIS-PONCET André (Académie française, Académie des sciences morales et politiques)
  • MARGAILLAN Louis
  • PASCAL Jules
  • WAHL Jean
  •  
  • BADY René
  • BERTAUX Pierre
  • GUILLIEN Raymond
  • PATRONNIER DE GANDILLAC Maurice
  • REY Maurice-André-Alphonse
  • BELIN Jean
  • CHEVALLIER Jean
  • MARCHAL André
  • MARTINET André
  • MAYSOUNAVE Marcel
  • PELLOUX Robert
  • TEXIER Roger
  • CAHEN Claude (Académie des inscriptions et belles-lettres)
  • DUMAINE Roger
  • ÉTIEMBLE René
  • LE BRETON Henry
  • PILLARD Jean
  • BERNARD Antoine
  • EUDE Michel
  • GOETZ Robert
  • HAURY Auguste
  • NAUROIS Abbé Louis de
  • PERRET Henri
  • CAYREL Pierre
  • LAUBADÈRE André de
  • MATTÉI André
  • RAYNAUD Pierre (Académie des sciences morales et politiques)
  • ZANGRONIZ Georges de
  •  
  • BONNEFOY Georges
  • KUNTZMANN Jean
  • LAURIAU François
  • MARGOT-DUCLOT Jean
  • VERNANT Jacques
  • VILLEY Daniel
  • DELANGE Hubert
  • KAHN Paul
  • OSMONT Robert
  • PACILLY Georges
  • VILLERS Robert
  • CHASTAING Maxime
  • LADREIT DE LA CHARRIÈRE René
  • LOUIS Pierre
  • MÉGRET Maurice
  • MORAZÉ Charles
  • CHAUMONT Charles
  • DORIVAL Bernard
  • JEZÉ René
  • ROBLOT René
  • TRIOMPHE Jean
  • VILLEY-DESMESERETS Michel
  • DUVERGER Maurice
  • GRAPPIN Pierre
  • BEAUJEU Jean
  • DOUCET Michel
  • BARTOLI Henri
  • DESMOULIEZ Georges
  • FERRIÈRE Georges
  • MURAT Jean
  • MUSSET Lucien-Émile
  • PALLASSE Maurice
  • KRIER Henri
  • PALLARD Roger
  • CAZENEUVE Jean (Académie des sciences morales et politiques)
  • ELLRODT Robert
  • HIOCO Désiré
  • LEHEC Claude
  • MALAVIE Jean-Dominique
  • DIGEON Claude
  • FOHLEN Claude
  • GROSSER Alfred
  • BELLAUNEY Henri
  • BLIN Maurice
  • LÉVY-LEBOYER Maurice
  • MASSON Olivier
  • MOUILLAUD Maurice
  • CHENU Joseph
  • FOURQUIN Guy
  • GUIHENEUF Robert-Henri
  • IEHL Dominique
  • WALDNER Pierre
  • ALLIOT Michel
  • DUCROS Bernard
  • GARDIÈS Jean-Louis
  • MARTIN Jean
  • MAUZI Robert
  • VIALLANEIX Paul
  • ALFSEN Éric
  • AUBENQUE Pierre
  • CHARBONNEL Jean
  • DEGEN Guy
  • FOUCAULT Michel
  • FUSILIER Raymond
  • GANTER Pierre
  • GROSDIDIER DE MATONS José
  • LANNES Paul-Maurice-Xavier
  • RAIMOND Jean-Bernard
  • GUENÉE Bernard (Académie des inscriptions et belles-lettres)
  • JAL Paul
  • LEROND Alain
  • MITTERAND Henri
  • MONTEIL Pierre
  • ROBY Norbert
  • ROSSILLION Claude
  • SICARD Germain
  • BORRICAND Jean-Pierre
  • DUPEYROUX Olivier
  • LEFRANC Pierre
  • RAPP Francis (Académie des inscriptions et belles-lettres)
  • TUDESQ André
  • ARDANT Philippe
  • BEAUVERD André
  • BLONDEAU André
  • FONTANEY Pierre
  • NAURA Robert
  • PFRIMMER Édouard
  • ROBERT Jacques
  • BABUT Daniel
  • BLOCH Olivier
  • DIÉNY Jean-Pierre
  • DUPEYROUX Jean-Jacques
  • PINGUET Maurice
  • SOUBIRAN Jean
  • CHOUCROY Charles
  • CRÉPIN André (Académie des inscriptions et belles-lettres)
  • LE BRUN Jacques
  • THUILLIER Jacques
  • VENEZIA Jean-Claude
  • BRY André
  • CONAC Gérard
  • HEURGON Marc
  • PÉDAMON Michel
Retour haut de page

Appel à candidature en cours

Centre de Recherches Humanistes

Candidatures aux Bourses 2021

Du 1 septembre 2021 au 31 août 2021

Les Bourses accordées par la Fondation Thiers - Centre de recherches humanistes sont réservées à des candidates et candidats âgés de moins de trente ans au 1er septembre 2021. Ils doivent être doctorants dans les disciplines suivantes : Lettres classiques ; Lettres modernes françaises et étrangères ; Philosophie ; Histoire ; Histoire de l'Art ; Archéologie ; Géographie. Ils ne doivent pas avoir soutenu leur thèse à la date du 1er septembre 2021, et celle-ci doit être inscrite depuis au moins deux ans au 1er novembre 2020. On ne peut pas être candidat plus de deux fois à une Bourse de la Fondation Thiers. Ces Bourses sont destinées à des agrégés de l’enseignement secondaire, à des archivistes paléographes, à des conservateurs du patrimoine et des bibliothèques, engagés dans des études doctorales, aboutissant à une thèse rédigée en français. Au nombre d’au moins 7, ces Bourses, destinées à financer un projet de recherche préexistant, sont d’un montant de 21 600 euros, somme versée en douze mensualités de 1 800 €. Les candidats doivent faire parvenir à la Fondation Thiers (Centre de Recherches humanistes), 27, Place Saint-Georges, 75009 Paris, le 19 octobre 2020 au plus tard, leur dossier de candidature (dépôt à la Fondation ou cachet de la poste faisant foi). Celui-ci, en onze exemplaires, rédigé en langue française, doit comporter : 1. un c.v. ; 2. un résumé de 2 000 signes au maximum espaces compris (une page) de leur projet de recherche ; 3. un exposé de ce projet en 10 000 signes espaces compris au maximum (5 pages) ; 4. l’attestation d’inscription du sujet en thèse délivrée par les gestionnaires de l’application Step dans l’établissement de soutenance, comportant la date de cette inscription, ou une attestation d’inscription administrative en thèse délivrée par les services de la recherche et comportant là aussi la date de cette inscription ; 5. la photocopie de la pièce d’identité. Le Directeur de la Fondation Thiers - Centre de Recherches humanistes apprécie la conformité des candidatures aux conditions exigées. Le dossier doit également être envoyé sous format électronique en pièce jointe (fondation.thiers@institut-de-france.fr). Des lettres de recommandation (pas plus de trois), émanant notamment des directeurs de thèse, peuvent être jointes au dossier ou parvenir directement à la Fondation Thiers. Les candidats retenus pour l’audition, après l’établissement d’une liste d’admissibilité sur dossier établie par la Commission de la Fondation, seront convoqués en novembre ou décembre 2020. Chaque audition dure trente minutes, dont quinze minutes d’exposé de son parcours et de son projet par le candidat.



TÉLÉCHARGER LE RÈGLEMENT