Trésor de janvier 2017: Le cabinet d’estampes de Monsieur Thiers

Les trésors de la bibliothèque - 19 janvier 2017

Amateur d’art éclairé, Adolphe Thiers, sa vie durant, collectionna avec passion tableaux, sculptures et objets d’art dont la plupart furent légués au Musée du Louvre après sa mort.

La bibliothèque Thiers conserve cependant une centaine d’estampes ayant appartenu à M. Thiers : c’est tout ce qui subsiste de l’importante collection de gravures que l’homme d’État vendit en 1864. Œuvres de Dürer, Jacques Callot, Ruysdael, Rembrandt, Paul Potter, Claude Le Lorrain, Schongauer ou encore Heinrich Aldegrever, elles furent acquises au cours de plusieurs ventes célèbres, dont celle de Robert-Dumesnil en 1856. Au sujet de cette vente, nous conservons la correspondance de Thiers avec Edouard Meaume, juriste et érudit lorrain, amateur d’art et spécialiste de Callot, qui servait à l’homme politique de conseiller artistique et d’intermédiaire.

Vous pouvez voir les reproductions de quelques-unes de ces gravures exposées dans les salons de l’hôtel Thiers depuis 2017.

(Photo ©-Grand Palais / Franck Raux)

Cela peut

vous intéresser

Retour haut de page