Trésor de février 2017 : L’Ordre du Temple moderne

Les trésors de la bibliothèque - 19 février 2017

Ordre religieux et militaire du Moyen-Age, l’ordre du Temple fut accusé d’hérésie et dissous par le pape Clément V en 1312, tandis que le 22ème et dernier Grand Maître, Jacques de Molay, périssait sur le bûcher en 1314 au terme d’un procès inique ordonné par le roi de France Philippe le Bel. Cette condamnation semblait clore de façon  définitive l’histoire des Templiers.

Or, au début du XIXe siècle, un médecin parisien, Bernard-Raymond Fabré-Palaprat (1773-1838), entreprit de restaurer l’ordre du Temple : il prétendait détenir une « charte de transmission » comportant la signature de tous les grands maîtres censés s’être succédé au cours des siècles jusqu’à son époque. Bertrand Du Guesclin et Philippe d’Orléans, entre autres, auraient fait partie de ces maîtres secrets dont Fabré-Palaprat s’érigea, en toute logique, digne successeur et 45ème Grand Maître.

Ce mouvement à la lisière de la franc-maçonnerie reçut l’aval de Napoléon Ier, eut des ramifications dans plusieurs pays et compta parmi ses membres quelques personnages célèbres, au nombre desquels figura, dans les années 1830, William Sidney Smith (1764-1840). Cet amiral anglais, qui s’était distingué dans les guerres maritimes contre Napoléon Ier, vint s’établir à Paris après la chute du Premier Empire.

Ce fut Sidney Smith que Fabré-Palaprat choisit pour lui succéder après sa mort, avec le titre de « Prince magistral Régent ». Le fonds Frédéric Masson comporte un dossier consacré à l’activité de cet ordre du Temple moderne entre 1832 et 1838 (cote Ms Masson 732) : correspondance entre frères, listes des membres, pièces comptables, proclamations et bulletins, mort du grand-maître Bernard-Raymond, diplôme de Sidney Smith comme « Ministre Grand Amiral », lettres de félicitation à Sidney Smith pour sa nomination en qualité de Régent de l’ordre du Temple, etc.

Voici en photo quelques pièces remarquables qui composent ce dossier :

Cela peut

vous intéresser

Retour haut de page

Appel à candidature en cours

Centre de Recherches Humanistes

Candidatures aux Bourses 2021

Du 1 septembre 2021 au 31 août 2021

Les Bourses accordées par la Fondation Thiers - Centre de recherches humanistes sont réservées à des candidates et candidats âgés de moins de trente ans au 1er septembre 2021. Ils doivent être doctorants dans les disciplines suivantes : Lettres classiques ; Lettres modernes françaises et étrangères ; Philosophie ; Histoire ; Histoire de l'Art ; Archéologie ; Géographie. Ils ne doivent pas avoir soutenu leur thèse à la date du 1er septembre 2021, et celle-ci doit être inscrite depuis au moins deux ans au 1er novembre 2020. On ne peut pas être candidat plus de deux fois à une Bourse de la Fondation Thiers. Ces Bourses sont destinées à des agrégés de l’enseignement secondaire, à des archivistes paléographes, à des conservateurs du patrimoine et des bibliothèques, engagés dans des études doctorales, aboutissant à une thèse rédigée en français. Au nombre d’au moins 7, ces Bourses, destinées à financer un projet de recherche préexistant, sont d’un montant de 21 600 euros, somme versée en douze mensualités de 1 800 €. Les candidats doivent faire parvenir à la Fondation Thiers (Centre de Recherches humanistes), 27, Place Saint-Georges, 75009 Paris, le 19 octobre 2020 au plus tard, leur dossier de candidature (dépôt à la Fondation ou cachet de la poste faisant foi). Celui-ci, en onze exemplaires, rédigé en langue française, doit comporter : 1. un c.v. ; 2. un résumé de 2 000 signes au maximum espaces compris (une page) de leur projet de recherche ; 3. un exposé de ce projet en 10 000 signes espaces compris au maximum (5 pages) ; 4. l’attestation d’inscription du sujet en thèse délivrée par les gestionnaires de l’application Step dans l’établissement de soutenance, comportant la date de cette inscription, ou une attestation d’inscription administrative en thèse délivrée par les services de la recherche et comportant là aussi la date de cette inscription ; 5. la photocopie de la pièce d’identité. Le Directeur de la Fondation Thiers - Centre de Recherches humanistes apprécie la conformité des candidatures aux conditions exigées. Le dossier doit également être envoyé sous format électronique en pièce jointe (fondation.thiers@institut-de-france.fr). Des lettres de recommandation (pas plus de trois), émanant notamment des directeurs de thèse, peuvent être jointes au dossier ou parvenir directement à la Fondation Thiers. Les candidats retenus pour l’audition, après l’établissement d’une liste d’admissibilité sur dossier établie par la Commission de la Fondation, seront convoqués en novembre ou décembre 2020. Chaque audition dure trente minutes, dont quinze minutes d’exposé de son parcours et de son projet par le candidat.



TÉLÉCHARGER LE RÈGLEMENT